Imprimer

« Le plus beau champignon reste à découvrir ! »

Publié le 404 Not Found

Not Found

The requested virtual host was not found on this platform.


dans le journal "Ouest-France »

L'association mycologique Ploemeur-Morbihan regroupe 150 adhérents. Ses missions ? Faire connaître les bienfaits, les dangers, le rôle et l'importance des champignons dans l'environnement.

Entretien : Quel est votre parcours dans l'association ?

J'ai adhéré à l'association mycologique Ploemeur-Morbihan en 1984, un an après sa création. C'est le fruit d'une rencontre avec Jean Trarieux, lors d'une journée mycologique en Normandie, qui a remarqué mon intérêt pour les champignons et m'a convié à rejoindre l'association. Pharmacien de profession, j'ai toujours été curieux et passionné par les champignons. Après vingt-cinq ans en tant que président, Gilles Citharel a laissé sa place en 2008. J'occupe ce poste depuis.

Quelles sont les missions de l'association ?

Les missions de l'association sont de faire connaître au grand public les bienfaits, les dangers, mais aussi le rôle et l'importance des champignons dans l'environnement. La prévention, pour éviter l'absorption d'espèces toxiques est au coeur de nos actions : l'un des temps forts de l'année est la grande exposition organisée à Océanis, au mois de novembre, avec près de 400 espèces présentées. L'année prochaine, nous organiserons deux autres expositions en plus de celle de Ploemeur. Une à Guémené-sur-Scorff et une autre au manoir de Kernault à Mellac (Finistère). Pendant la période automnale, les membres de l'association tiennent également une permanence pour identifier les espèces.

Plusieurs conférences, animées par des membres de l'association, ont lieu tout au long de l'année. Le thème de la prochaine sera Les champignons : un sujet d'inspiration pour les illustrateurs. Elle se tiendra le 11 mars à Océanis. En effet, le monde des champignons fait appel à l'imaginaire et les représentations artistiques sont nombreuses.

Quelles sont les qualités requises pour être adhérent ?

La curiosité et le respect de la nature sont des qualités primordiales. Dans la recherche de champignons, il faut dépasser le stade de l'intérêt gustatif pour développer une démarche presque scientifique. C'est une exploration constante.

Je rêve de découvrir des variétés encore non identifiées à ce jour. Le plus beau champignon, c'est celui que l'on n'a pas encore découvert !